2 ateliers - conférences
Améliorer les conditions de travail

1 - « Exosquelettes : préparer et réussir leur implantation »
Mercredi 3 octobre 2018 - 12h45 - 13h30 - Salle B

Avec leur côté futuriste et léger, dans la famille des robots & cobots, les exosquelettes occupent une place à part, bien attractive.

Place attractive aussi car l’évolution des gammes et de l’offre de ces « dispositifs d’assistance physique », ou « wearable power », les rend plus accessibles à davantage d’utilisations, davantage d’utilisateurs et de secteurs utilisateurs, dans le domaine industriel, mais aussi le BTP, la logistique et la distribution, la manutention, la maintenance, pour les entreprises comme pour les collectivités.

Ces équipements individuels d’appui et de soutien à l’activité et aux compétences des opérateurs peuvent être simples, ou plus complexes, motorisés, robotisés, éventuellement enrichis de connectique et d’intelligence artificielle : leurs configurations évoluent vers plus de légèreté, plus de facilité d’emploi. En France, la loi encadrant la prévention de la pénibilité (2014) a créé un puissant appel d’air pour le développement de ces équipements.

Leur finalité générale est la même : permettre d’« augmenter » l’humain, de décupler ses possibilités et habiletés, de gagner en performance, et en même temps de le préserver, de l’assister, de diminuer la fatigue, de prévenir les TMS, d’éliminer ou alléger les difficultés, et de facto, d’ouvrir à de nouveaux profils des types d’emplois ou de travail jusqu’ici réservés à des gabarits puissants et endurants.

Faciliter les ports de charge, réduire ou éliminer la pénibilité, éviter ou compenser les postures complexes pénibles, gagner en agilité et précision, les possibilités sont certes grandes autour de l’acquisition et de la mise en oeuvre d’exosquelettes : mais il ne s’agit pas là d’une acquisition banale, les situations de travail comme les gestes, les postures et les besoins des opérateurs doivent être soigneusement étudiés préalablement, et durant les phases de tests, et les solutions possibles précisément testées et appréciées, avant de prendre une décision d’acquisition. De multiples types de solutions sont en train de s’élaborer, et le but de cet atelier « Exosquelettes : préparer et réussir leur implantation », conçu en dialogue entre concepteur. Utilisateur. et tiers facilitateur est de présenter un cas d’acquisition et de mise en oeuvre en milieu industriel d’une « solution exosquelette », en en examinant les vigilances de préparation, d’intégration et d’adaptation, aussi sur la durée.

Intervenants :

  • Benoit SAGOT-DUVAUROUX, concepteur de Solutions Exosquelettes, GOBIO, groupe EUROPE TECHNOLOGIES
  • Guillaume REUX, Ingénieur Innovation et Process, ALSTOM Transport / Aytré
  • Anne-Marie DE VAIVRE, VP IAS, DA TITANE ITCWS, à l’initiative du UX-Forum® Exosquelettes à Preventica, fondatrice et co-présidente du Cercle Entreprises et Santé

Un atelier conçu et animé par TITANE ITC WS pour www.association-ainf.com

---------------------------------------------------------

2 - « Vivre une vraie culture de sécurité : dynamique et retour d'expérience d'une PME  »

Mercredi 3 octobre 2018 - 14h30 à 15h15 - Salle E

La culture sécurité ne se décrète pas, elle se construit.

Comment, alors, faire en sorte que les ‘manières de faire' et les ‘manières de penser' de chacun dans son métier contribuent à la mission de l'entreprise, et aussi à la protection de la santé et à la prévention , pour tous, et pour chacun ?

On pense habituellement que ce n'est que dans les grands groupes, à procédures et controlling stricts, que l'on pourra trouver une culture de sécurité bien rôdée où chacun ait conscience des risques, et applique rigoureusement les procédures…

Et si on avait, en fait, à apprendre de PME où la culture de sécurité est intrinsèquement liée à la dynamique comme au positionnement de l'entreprise ?

Partage d'expérience avec un dirigeant de PME, - secteur agro-alimentaire -, oû le positionnement comme toute l’activité de l’entreprise ont été repensés et revus autour de la notion de qualité / haute qualité :

  • haute qualité des produits, et des services au client,
  • haute qualité du travail et de l’organisation du travail : travail porteur de sens, pour chacun dans son métier, et pour l’ensemble des métiers, acteurs et postes associés à la création des produits et services de qualité
  • haute qualité des conditions de travail, (alors même qu’il s’agit d’un secteur et de métiers réputés difficiles), prévention, et prise en compte systématique de tous facteurs pouvant influer sur la santé, la sécurité, et l’équilibre de vie de chacun des collaborateurs : choix et adaptation des équipements, formations, travail avec kiné, rotation de postes …

Retour d’expérience, en dialogue avec les participants à l’atelier-conférence.

  • Yves FANTOU, PDG (4e génération) de l’entreprise Fantou SA (conditionnement de viande), Président d’Interbev Bretagne, intervenant au Cercle Entreprises et Santé
  • Anne-Marie DE VAIVRE, VP IAS, DA TITANE ITCWS, fondatrice et co-présidente du Cercle Entreprises et Santé

Un atelier conçu et animé par TITANE ITC WS pour www.association-ainf.com

 
 
accueil -> manifestation -> preventica Bordeaux 2018
 

Devenir membre (en ligne)      I        Téléchargements       I        Nous contacter;       I        Plan du site         I          Informations légales
Association INterprofessionnelle de France pour la prévention des risques et la promotion de la sécurité et de la santé au travail
Association AINF - 11 avenue Pierre et Marie Curie – Synergie Park - 59260 LEZENNES
tel : + 33 (0)3 20 16 92 05 -fax : + 33 (0)3 20 16 92 09 - accueil@association-ainf.com
h à

AINF sur le congrés-salon
PREVENTICA de BORDEAUX
2, 3 et 4 octobre 2018
Présentation des conférences