Améliorer les conditions de travail
 
accueil -> news letter-> 112 janvier 2016
 
Cette lettre mensuelle est envoyée aux abonnés
par courrier électronique
 

Chiffres du mois

27
27 secondes pour récupérer sa concentration après une interaction en commande vocale  avec smartphone ou tableau de bord de voiture.
Une étude réalisée par l'Université de l'Utah pour une fondation de sécurité routière assure que les conducteurs sont fortement distraits par les commandes vocales de leurs smartphones ou de leurs tableaux de bord, et que la récupération des facultés de concentration n'est pas immédiate. Pour les professionnels au volant comme  pour les particuliers, la sécurité n’est pas forcément assurée par l’interdiction en France du « kit mains libres » pour téléphoner au volant. Faudra-t-il aussi interdire de parler dans les voitures ?

L’article de Numerama

200
200 « patients experts » formés, pour aller vers plus de démocratie sanitaire dans le système de santé français
Depuis la loi Kouchner, de nombreux patients et associations de patients du système de santé français œuvrent pour  que se développe en France plus de démocratie sanitaire,  et  une meilleure position / une meilleure écoute / un plus grand pouvoir pour les  patients, dans la transparence des soins, parcours et décisions de soins. Parmi les différentes initiatives de ces associations de patients qui réclament plus de pouvoir, l’ Association Française des Diabétiques (AFD), qui a déjà formé plus de 200 patients experts pour contribuer à faire, dans des réseaux de patients, une meilleure « éducation thérapeutique »  Concrètement, ces patients experts animent des groupes de rencontre entre malades et mènent des face-à-face afin de faciliter l’expression et le partage d’expériences de chacun. Ils ont aussi pour mission de proposer un accompagnement de qualité.
L’AFM Téléthon et l’AFD militent pour plus de professionnalisation, et une meilleure reconnaissance du statut de patient expert, à l’image de ce qui est fait par exemple pour les pompiers volontaires.

L’article de Pourquoi Docteur

1 900
1 900 €, le prix d’un essai clinique pour un ‘volontaire sain’ qui y a trouvé la mort

Un patient est mort au CHU de Rennes, quatre autres risquent des séquelles neurologiques graves mais étaient « stables », le 19 janvier. Ils participaient tous à un essai clinique dans les locaux d’une société privée, agréée par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) pour tester une molécule. Ils faisaient partie d'un groupe de 8 « volontaires sains », comme on appelle ces cobayes. Quinze jours d'hospitalisation payés 1 900 euros.

L’article de l’Humanité

61 000
61 000 salariés touchés chaque mois par une réduction d’activité / un chômage partiel
Selon une étude publiée en janvier 2016 par la DARES, (sur activité 2014), chaque mois, environ 61 000 salariés, soit 0,3 % de l’emploi salarié total, ont été concernés par l’activité partielle, pour une réduction d’activité de 35 heures en moyenne.  L’activité partielle est utilisée davantage dans l’industrie et par les grands établissements. Cependant, le poids de la construction, des services et des établissements de moins de 20 salariés progresse. L’activité partielle reste très concentrée géographiquement, en lien avec l’implantation de l’industrie sur le territoire. Le principal motif de recours reste la conjoncture économique
L’article du site du Ministère du Travail

L’étude de la DARES

240 000
Les 240 000 collaborateurs de La Poste ont reçu une formation aux comportements éthiques
le Groupe La Poste communique auprès de ses troupes sur les questions de déontologie. En fin d'année 2015, le déontologue en chef du groupe a ainsi organisé une première journée, baptisée « Esprit éthique », au centre de conférences du siège, à Paris. Objectif, sensibiliser les 240 000 collaborateurs du groupe « à l’importance d’un comportement éthique dans le travail ».

L’article de Liaisons Sociales

700 millions
700 millions d’enregistrements de données professionnelles en risque

Selon le dernier rapport d’enquête 2015 de Verizon, 700 millions d’enregistrements de données professionnelles sont en risque, majoritairement dus à des erreurs humaines. L’erreur humaine ressort comme l’un des facteurs invariables des failles de sécurité. En 2015, 23 % des destinataires ont ouvert des messages de phishing, et 11 % ont cliqué sur des pièces jointes compromises. L’envoi d’informations sensibles à des destinataires incorrects (30 %) et la publication de données non publiques sur des serveurs Web publics (17 %) figurent également parmi les erreurs récurrentes des employés pouvant conduire à des failles de sécurité.

L’article de News Informatique

144 milliards
Traitement anti cancer : un marché de 144 milliards en 2020, en doublement en 6 ans ?

Le prix des traitements anti cancer flambe en France, il pourrait atteindre 144 milliards en 2020, soit un doublement en 6 ans, et pourrait ne plus être accessible à une majorité de patients.  Un Français sur deux et une Française sur trois se verront diagnostiquer un cancer avant leurs 85 ans, selon la Ligue contre le cancer. Mais l'accès des patients aux traitements contre cette maladie est menacé, affirme l'association. Si rien n'est fait pour contenir les prix "injustes" et "exorbitants» des médicaments anticancéreux, ils représenteront un marché de 144 milliards d'euros en 2020, "soit un doublement en six ans".  Les couts des traitements seraient alors à la charge des patients et des complémentaires santé ?

L’article de FranceTVinfo

95%
95 % des citoyens français considèrent que l’éradication des infections nosocomiales (IN) doit être l’une des 5 priorités pour le système national de santé

Un nouveau rapport de l’organisation indépendante d’études MindMetre a révélé que 95 % des citoyens français considèrent que l’éradication des infections nosocomiales (IN) doit être l’une des 5 priorités pour le système national de santé, plus que la réduction des délais d’attente (74 %), plus que la recherche de nouvelles thérapies et traitements (66 %) et plus que l’augmentation du rapport infirmières-patients (64 %).

L’article de CareVox

92%
Pour 92% des chauffeurs Uber, leur activité contribue à la réduction du chômage
Une récente étude de l’IFOP le montre : un quart des chauffeurs travaillant pour Uber pointaient au chômage avant de débuter leur activité. Parmi ces 25 %, 43 % étaient sans emploi depuis plus d’un an, appartenant à la catégorie des chômeurs de longue durée soit près de 2,6 millions de personnes sur les 5,5 millions inscrits à Pole emploi). Pour 92 % des chauffeurs interrogés par l’Ifop, « Uber contribue à la réduction du chômage en France ».

L’article de l’Opinion

91%
91% des salariés français agacés quand un collègue écrit un SMS sous leur nez
Selon une étude récente réalisée pour ELEAS sur l’usage des smartphones au travail, 91 % des salariés français voient d’un mauvais œil qu’un collègue écrive un SMS lors d’un entretien en face-à-face, 89 % jugent aussi odieux qu’il réponde à un appel téléphonique dans ce cadre et 90 % sont agacés qu’il consulte son téléphone. Même irritation concernant l’usage intempestif du portable lors d’une réunion collective, qui choque huit salariés sur dix. Sans surprise ce sont les salariés évoluant en open space et ceux des grandes entreprises qui sont les plus exposés à ces incivilités.

L’article de 20 Minutes

85%
85 % des responsables du personnel sont préoccupés par la consommation de produits psychoactifs de leurs employés

Selon un sondage BVA commandé par la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et conduites addictives (Mildeca), et réalisé à l’automne dernier, 91 % des dirigeants et représentants du personnel sondés déclarent que les salariés de leur structure consomment « au moins un produit psychoactif » (alcool, tabac, cannabis...) ;  85 % d'entre eux se disent « préoccupés » par les conséquences de cette dépendance en termes d'absentéisme, de retards fréquents et de conflits entre collègues.
La même étude montre que 7,8 % des salariés ont un problème avec l’alcool. Monter dans l’encadrement serait un facteur de risque de consommer plus d’alcool puisque les cadres sont proportionnellement plus concernés. Par ailleurs, 64 % des personnes interrogées reconnaissent que l’usage d’alcool des salariés a un impact sur l’efficacité au travail.

L’article du Parisien

42%
42% des salariés exposés à des incivilités sur leur lieu de travail

Selon une étude réalisée à l’automne 2015 par l'institut Ginger, près d'un salarié sur deux (42%) reste fortement exposé aux incivilités sur son lieu de travail, qu'il s'agisse de manque de courtoisie, d'irrespect de la personne, ou, plus rarement cependant, de violence verbale voire physique.
Open space et smartphones seraient particulièrement  propices aux incivilités au travail : ainsi, 58% des salariés interrogés constatent que le travail en open space favorise les incivilités, "une perception identique, quel que soit le secteur d'activité, la taille de l'entreprise ou l'âge des salariés".

L’article de La Dépêche

20-30%
20 à 30% du temps des managers se passe à résoudre antagonismes, rivalités ou conflits

Au travail, les managers passent en moyenne 20 à 30% de leurs temps à résoudre des antagonismes et des rivalités, selon une étude conduite par l’American Management Association. La gestion des conflits figure par ailleurs en tête des compétences enseignées aux dirigeants dans les programmes de formation, avant la prise de décision, le leadership et même les compétences en matière de communication, selon un sondage intitulé A Survey of Managerial Interests with Respect to Conflict.
Les chercheurs montrent par ailleurs que les conflits ne sont pas systématiquement négatifs, au contraire : ainsi, les antagonismes qui concernent les contenus et les objectifs de travail, lorsqu’ils ne sont pas récurrents, ont systématiquement un impact positif sur la performance des équipes car ils incitent à l’échange d’idées et stimulent l’innovation.

L’article du Temps (Suisse)

+0.6%
Une hausse de 0.6% pour le SMIC à partir du 1er janvier 2016
Annoncé par la ministre du travail, Myriam El Khomri, le 14 décembre devant la Commission nationale de la négociation collective (CNNC), le nouveau montant du SMIC horaire brut à 9.67 € a été confirmé par décret et sera effectif à partir du 1er janvier 2016. La hausse reste minimale mais concernerait plus de 11% des salariés du secteur concurrentiel.
La publication

http://www.lesechos.fr

+ 15%
+ 15% des accidents de travail liés à une consommation de substances psychoactives

Il peut être utile de rappeler en ces temps de fêtes d’entreprise que l’alcool consommé peut devenir un facteur de risque majeur au poste de travail ou sur la route. Selon une expertise collective de l’Inserm, 15 à 20 % des accidents du travail seraient liés à une substance psychoactive. L’INRS donne quelques mesures qui permettent de réduire les risques éventuels pour la santé et la sécurité des salariés lorsque l’employeur choisit d’autoriser la consommation d’alcool lors des pots d’entreprise.
L’article

http://www.inrs.fr

3e
Lancement du 3éme Plan Santé au travail
Le Conseil d’Orientation des Conditions de Travail (COCT) s’est réuni le 08 décembre 2015 pour adopter le troisième Plan Santé au Travail (PST3).
Pour répondre aux défis des prochaines années (vieillissement de la population, conséquences des nouvelles formes de travail et/ou des nouvelles technologies, etc.), le PST3 a été construit autour de 3 axes stratégiques. Le réseau Anact-Aract qui a participé à son élaboration les présente sur son site.
L’article

http://www.anact.fr

Un sur cinq
Un salarié sur cinq travaille dans une entreprise de moins de 10 salariés

La Dares a publié fin décembre 2015 une étude sur l’emploi dans les très petites entreprises
Dans cette photographie arrêté fin 2014, un salarié sur cinq travaille dans une entreprise de moins de 10 salariés. Les entreprises de 1 à 9 salariés regroupent 20 % de l’emploi salarié concurrentiel. Au 31 décembre 2014, elles emploient en moyenne 3 salariés, mais 36 % ne comptent qu’un seul salarié. Dans près de la moitié des très petites entreprises (TPE), travaille au moins un non-salarié (gérant de l’entreprise, membre de la famille, etc.).
La page d’information de la DARES

L’étude DARES  emploi TPE

VIGILANCES : Réglementation et jurisprudence

Décret
Simplification du dispositif d’épargne salariale
Portant application des dispositions de la loi n° 2015-990 pour la croissance et l'activité (« Loi Macron") promulguée en août, ce décret tend à simplifier les dispositifs d'épargne salariale. Il apporte des précisions sur les modalités de renégociation par les salariés, l'information des bénéficiaires ou  encore les possibilités de rétractation reconnu au salarié.
Décret n° 2015-1606 du 7 décembre 2015

http://www.legifrance.gouv.fr

Arrêté
Mesurage du bruit en milieu professionnel
Le présent arrêté vient préciser les conditions d'accréditation des organismes chargés des mesurages du bruit demandés par les agents du système de l'inspection du travail au regard des évolutions normatives dans ce domaine.
Arrêté du 11 décembre 2015

http://www.legifrance.gouv.fr

Décret
Dématérialisation des procédures de déclaration des installations classées

Par soucis de simplification des échanges entre les entreprises et les administrations, ce décret introduit la dématérialisation des procédures de déclaration des installations classées. De plus le régime d'enregistrement se voit modifier à partir de mai 2017 pour intégrer notamment des éléments exigés par la directive 2014/52/UE du 16 avril 2014 concernant l'évaluation des incidences de certains projets publics et privés sur l'environnement. Diverses modifications sont également apportées sur la prévention des risques.
Décret n° 2015-1614 du 9 décembre 2015

http://www.legifrance.gouv.fr

Décret
Licenciement pour motif économique et reclassement
En application de l'article 290 de la loi n° 2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques (« Loi Macron »), ce décret précise les obligations des entreprises procédant à des licenciements de salariés pour motif économique et  comportant des établissements en dehors du territoire national. Les modalités selon lesquelles le salarié est informé des possibilités d’offres de reclassement et celles selon lesquelles l'employeur est tenu de transmettre ces offres sont ainsi fixées.
Décret n° 2015-1638 du 10 décembre 2015

http://www.legifrance.gouv.fr

Décret
Plan de sauvegarde de l’emploi et périmètre d’application de l’ordre de licenciement
Pour les entreprises soumises à l'obligation d'établir un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), le périmètre d'application des critères d'ordre des licenciements ne peut être fixé à un niveau inférieur à celui de chaque zone d'emploi dans laquelle sont situés un ou plusieurs établissements de l'entreprise concernés par les suppressions d'emploi.  Cet autre décret d’application de la loi Macron vient préciser la notion de « zone d'emploi ».
Décret n° 2015-1637 du 10 décembre 2015

http://www.legifrance.gouv.fr

Décrets et arrêté
Pénibilité et évaluation de l’exposition aux facteurs
Le dispositif sur la pénibilité a été considérablement modifié par la loi n° 2015-994 du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l'emploi notamment en supprimant la fiche individuelle d’ exposition et en invitant les branches à créer des référentiels professionnels décrivant les postes, les métiers et les situations de travail. C’est au chef d’entreprise de déterminer les niveaux d’exposition en se basant sur ces référentiels.
2 décrets ont été publiés en décembre pour préciser le dispositif. Les principaux changements sont :

  • Suppression de toute référence à la fiche d’exposition et remplacement par une déclaration dans les supports déclaratifs existants
  • Création d’une fiche individuelle de suivi pour les salariés n’entrant pas dans le dispositif
  • Renvoi systématique aux référentiels professionnels de branches
  • Modifications des facteurs concernant le bruit et le travail répétitif
  • Précisions sur les modalités d’appréciation de l’exposition aux agents chimiques dangereux (ACD)

Enfin, ce décret modifie les dates d’application de la prise en compte des contraintes physiques marquées, du risque chimique, des températures extrêmes qui sont reportées du 1/1/2016 au 1/7/2016.
Décret n° 2015-1885 du 30 décembre 2015
Décret n° 2015-1888 du 30 décembre 2015
Arrêté du 11 décembre 2015 relatif au mode de calcul des paramètres physiques indicateurs du risque d'exposition au bruit et aux conditions de mesurage des niveaux de bruit en milieu de travail
Arrêté du 30 décembre 2015 relatif à la liste des éléments transmis par l'employeur à la caisse et à leurs modalités de transmission dans le cadre de l'utilisation des points inscrits sur le compte personnel de prévention de la pénibilité pour le passage à temps partiel
Arrêté du 30 décembre 2015 relatif à la liste des classes et catégories de danger mentionnée à l'article D. 4161-2 du code du travail
Arrêté du 30 décembre 2015 abrogeant l'arrêté du 30 janvier 2012 relatif au modèle de fiche prévu à l'article L. 4121-3-1 du code du travail
Arrêté du 30 décembre 2015 fixant les conditions d'agrément des agents chargés des missions de contrôle portant sur l'effectivité et l'ampleur de l'exposition aux facteurs de risques professionnels ou de l'exhaustivité des données déclarées dans le cadre du compte personnel de prévention de la pénibilité

http://www.legifrance.gouv.fr

Arrêtés
Pénibilité et droit à la formation
Le dispositif ouvre droits à du temps de formation. Plusieurs arrêtés viennent en préciser les modalités. Le montant du plafond de l'heure de formation s'élève à 12 euros. La caisse chargée de la liquidation des pensions de retraite de base du régime général rembourse  la formation au financeur sur la base d’une attestation. Le contenu est fixé par arrêté.
Arrêté du 29 décembre 2015 relatif au plafond du montant de l'heure de formation financée au titre du 1° de l'article R. 4126-4 du code du travail
Arrêté du 30 décembre 2015 relatif au contenu de l'attestation prévue à l'article R. 4162-15 du code du travail
Arrêté du 30 décembre 2015 relatif à la demande d'utilisation des points inscrits sur le compte personnel de prévention de la pénibilité au titre du 1°, du 2° ou du 3° du I de l'article L. 4162-4 du code du travail

http://www.legifrance.gouv.fr

REACH
Liste des substances candidates à autorisation
5 nouvelles substances extrêmement préoccupantes (SVHC) ont été ajoutées à la liste des substances candidates à autorisation : Nitrobenzène, 2,4-di-tert-butyl-6-(5-chlorobenzotriazol-2-yl)phénol (UV-327), 2-(2H-benzotriazol-2-yl)-4-(tert-butyl)-6-(sec-butyl) phénol (UV-350), 1,3-propanesultone, Acide perfluorononane-1-oïque (PFNA) et ses sels de sodium et d'ammonium. La liste contient désormais 168 substances qui pourraient à terme faire l’objet d’une autorisation pour les industriels qui souhaiteraient continuer à les mettre sur le marché ou à les utiliser.
Le communiqué

http://echa.europa.eu/fr

Jurisprudence
Droit de retrait
Par son arrêt, la cour rappelle que l'employeur est tenu à une obligation de sécurité de résultat en matière de protection et de sécurité au travail. Par conséquent, est nul le licenciement prononcé par celui-ci pour un motif lié à l'exercice par le salarié du droit de retrait  dans une situation de danger et tout autre motif invoqué par l’employeur ne saurait être examiné.
Cass. soc. n°  14-21272 du 25 novembre 2015

http://www.legifrance.gouv.fr

Jurisprudence
Licenciement pour motif personnel
Par son arrêt, la cour rappelle que, dès lors qu’'un licenciement est déclaré nul en ce qu'il caractérise une atteinte à un droit fondamental, le salarié qui demande sa réintégration a droit au paiement d'une indemnité égale au montant de la rémunération qu'il aurait dû percevoir entre son éviction de l'entreprise et sa réintégration, peu importe qu'il ait ou non reçu des salaires ou un revenu de remplacement pendant cette période.
Cass. soc. n°  14-20527 du 25 novembre 2015

http://www.legifrance.gouv.fr

Jurisprudence
Nécessité d’organiser une visite de reprise
Par son arrêté, la cour rappelle que l’employeur avait manqué à son obligation de sécurité de résultat en n'organisant pas de visite médicale de reprise après les arrêts de travail de son salarié. L’employeur qui a proposé plusieurs mutations sans convoquer le salarié à une visite de reprise commet une faute suffisamment grave empêchant la poursuite du contrat de travail.
Cass. Soc., n° 14-14.992 du 20 octobre 2015

http://www.legifrance.gouv.fr

Principes essentiels du Droit du Travail
Rapport Badinter
La commission présidée par M. Robert Badinter a été chargée par le Premier ministre de dégager les principes jugés essentiels sur les fondements du droit du travail. La commission énumère 61 principes autour des thèmes suivants : libertés et droits de la personne au travail ; formation, exécution et rupture du contrat de travail ; rémunération ; temps de travail ; santé et sécurité au travail ; libertés et droits collectifs ; négociation collective et dialogue social ; contrôle administratif et règlement des litiges.

Le rapport Badinter / janvier 2016

Agenda

Paris - 28 janvier 2016
Le monde entre nos mains
Les porteurs du WIFU Project (Worldw’Ideas for the FUture), en partenariat avec l’AFNOR Editions organise une rencontre- apéro durable le 28 janvier à La Ruche Paris, autour du web documentaire et du livre « Le monde entre nos mains », préfacé par Nicolas Hulot et Pascal Picq. Ce livre retrace différentes pratiques alternatives de fabrication de produits, de services mises en place par des entrepreneurs visionnaires et pragmatiques dans les secteurs de la biodiversité, l’urbanisme, l’éco-logis, l’énergie, l’économie circulaire, la consommation collaborative, le commerce équitable.
Inscription

http://www.afnor.org

Lille – 4 février 2016
Allongement de la vie professionnelle : comment agir dans votre entreprise ?

L’Aract Nord-Pas de Calais organise une matinale le 4 février 2016 dans ses locaux, sur le thème de l’allongement de la vie professionnelle. Cette rencontre est à destination des dirigeants d’entreprises, des DRH, représentants de salariés, ou globalement pour tous ceux qui travaillent sur un projet où la question de l’allongement des carrières est à prendre en compte.
Inscription

http://www.npdc.aract.fr

Paris, 12 février 2016
Conciliation vie familiale  vie professionnelle dans les pays de l’OCDE

Les prochains Entretiens de l’Ires, le 12 février 2016, porteront sur la question de la conciliation vie familiale - vie professionnelle dans différents pays de l’OCDE.  Les débats associeront des chercheurs et des responsables syndicaux dans le cadre de deux sessions thématiques. Les échanges seront nourris de travaux publiés dans le numéro spécial ainsi que de résultats d’études et de recherches réalisées à la demande des organisations syndicales (Agence d’objectifs de l’Ires).
L’information sur le site de l’IRES

Inscription en ligne

A suivre sur le site web d’Association AINF

Remise du Prix Master RH Facteurs Humains et Santé Qualité de vie au travail
Les vidéos et photos sont accessibles sur le site AINF
La 8e édition  de la remise du PRIX  AINF  IAS Référence «  Prix Master RH Facteurs Humains Santé Qualité de vie au travail » a eu lieu  dans les locaux d’ENGIE à Paris La Défense le 16 décembre 2015.
Un grand bravo aux lauréats et nominés de cette 8e édition, un grand merci aux 'grands témoins', Cyril Cosme (OIT/BIT), Xavier Froissart (France Télévisions), Jean-Marie Giret (ENGIE),    un grand merci à  tous les participants, et aux  co-organisateurs, qui, avec les équipes d'ENGIE,  ont permis la réussite de cette 8e édition de notre Prix AINF  IAS  Référence RH.
La manifestation rassemblait aussi le Président du Jury, président d’honneur d’AINF, Jacques Bouvet, le Président d’Association AINF, Henry-Charles Renaut, le Président de l’IAS, Jean Marie Peretti, la Présidente de Référence RH, Gwenaelle Poilpot Rocaboy, la fondatrice du Prix et conceptrice de la manifestation, Anne Marie de Vaivre,  et les  professeurs et maîtres de conférences des masters concernés.
Le palmarès, les photos et les vidéos,  comme le déroulé de la manifestation  sont disponibles sur le site www.association-ainf.com

www.association-ainf.com

A suivre -vu sur le web

Travail et Risques Professionnels en 2040
Etude en cours sous impulsion INRS – ANACT
Une étude prospective sur le travail et les risques professionnels en 2040 est en cours. Initiée par l’INRS, elle se réalise dans un cadre partenarial réunissant l’INRS, l’Anact, la Dares, France Stratégie, l’Anses et Aravis, Aract Rhône-Alpes.  Elle vise deux objectifs : alimenter la réflexion des gouvernances des différentes structures mobilisées et faire connaître les résultats des études menées pour informer tout acteur potentiellement concerné par les évolutions du travail et les effets possibles en matière de risques professionnels.

La page d’information sur le site de l’ANACT

Santé et Sécurité au travail
MAVImplant, un logiciel d’aide à la conception des espaces de travail
Dans l’objectif d’apporter une aide aux maîtres d’ouvrage dans la conception des espaces de travail, l’INRS, en lien avec des organisations professionnelles, a développé le logiciel MAVImplant (Maquette virtuelle d’implantation des locaux). Ce logiciel est accessible sur internet et permet de construire une maquette en trois dimensions des futurs locaux ou lieux de travail : un moyen simple de prendre en compte les contraintes propres au projet en phase de conception.
L’article

http://www.travail-et-securite.fr

Santé et sécurité au travail
Nouveaux outils OiRA pour évaluer les risques du  secteur du sport

Le secteur du sport représente un taux très élevé d'accidents du travail. C’est pourquoi, les partenaires du dialogue social sectoriel du secteur des sports, avec le soutien d’EU-OSHA ont décidé d'agir et de développer trois outils OiRA (Outil interactif d'évaluation des risques en ligne) : pour les loisirs actifs, pour les sports à but non lucratif, et enfin pour les sports professionnels. Les outils sont accessibles gratuitement mais en anglais.
En savoir plus

https://osha.europa.eu/fr

Santé et sécurité au travail
Inaptitude médicale
L’Institut de Santé au Travail du Nord de la France (ISTNF) a publié sur son site, les résultats d’enquêtes sur les inaptitudes médicales et les maintiens dans l’emploi en Nord - Pas-de-Calais. Ces actions sont réalisées avec les services de santé au travail du Nord - Pas-de-Calais dans le cadre de l’animation du réseau régional  Santé Travail Maintien dans l’Emploi soutenue par la DIRECCTE, l’ARS et la Région.
Les résultats d’enquête

http://istnf.fr

Essai encadré avant reprise du travail
Information sur le programme mis en œuvre en NPC

L’ISTNF - L’Institut de Santé au Travail du Nord de la France - publie une information structurée sous forme de fiches et de guide sur « L'essai encadré : pour tester ses capacités avant la reprise du travail » Destinée  aux salariés en arrêt de travail, et souhaitant préparer leur retour à l'activité professionnelle en testant vos capacités sur un poste de travail en entreprise, la fiche du site de l’ISTNF explique les possibilités et modalités de l’essai encadré.
L’essai encadré peut être initié dans l’entreprise du salarié ou dans une entreprise d’accueil. Il n’y a pas d’engagement d’embauche de la part de l’employeur, pas plus qu’il n’y a d’engagement à produire : l’essai encadré est un test d’aptitude entrepris sur un poste de travail, pour un temps donné, c’est une mise en situation durant un arrêt de travail.   L’assuré est couvert par l’AT/MP, le compte de l’employeur n’est donc pas imputé si jamais un accident survient durant l’essai encadré. Le document de cadrage a fixé la durée de l’essai encadré à trois jours maximum, ouvrables en continu ou fractionnables, mais, le plus souvent, les projets sont portés en une demi-journée.
L’information de l’ISTNF

http://istnf.fr

Santé et Sécurité au travail
MetroPol : outil pour la mesure des polluants
MetroPol est un recueil de méthodes de prélèvement et d’analyse des agents chimiques dans les environnements de travail mises à disposition aux laboratoires spécialisés mais aussi aux médecins du travail ou préventeurs. Validée par l’INRS, cette nouvelle base de données présente plus de 360 substances et environ 300 méthodes de mesure spécifiques.
En savoir plus

http://www.inrs.fr

Management et RH
10 questions sur le management de travail
Dans sa collection « 10 question sur… », l’ANACT s’intéresse aux pratiques de management. Que ce soit au regard de questions liées à l’amélioration de la performance, à des changements d’organisation du travail ou à la prévention des risques professionnels, le management est à la fois pointé comme une source de dysfonctionnements et comme un levier d’action. le réseau Anact-Aract apporte un nouveau cadre d’analyse et d’action susceptible d’aider les entreprises à repenser leur mode de management.
La publication

http://www.anact.fr

Management et RH
Déploiement d’une stratégie commune pour les normes ISO
L’organisation internationale de normalisation (ISO) vient de publier sa stratégie 2016 – 2020. Le document présente les  orientations stratégiques sur lesquelles reposeront les décisions de cette organisation aux cours des 5 prochaines années : élaboration de normes de haute qualité, mobilisation des parties prenantes, développement du capital humain, utilisation des technologies, communication et utilisation universelle des normes ISO. L’ISO est composée de 165 organismes nationaux de normalisation, dont AFNOR pour la France.
Le document

http://www.iso.org

Pour adhérer à Association AINF   :    en savoir plus et adhérer en ligne

Association INterprofessionnelle de France
pour la prévention des risques et la promotion de la Sécurité et de la Santé au Travail
Association AINF – - 11, avenue Pierre et Marie Curie - 59260 LEZENNES - tel : + 33 (0)3 20 16 92 05 - fax : + 33 (0)3 20 16 92 09
Directeur de la publication : Henry Charles Renaut
http://www.association-ainf.com

N° 112   I  Janvier 2016

Devenir membre (en ligne)      I        Téléchargements       I        Nous contacter;       I        Plan du site         I          Informations légales
Association INterprofessionnelle de France pour la prévention des risques et la promotion de la sécurité et de la santé au travail
Association AINF - 11 avenue Pierre et Marie Curie – Synergie Park - 59260 LEZENNES
tel : + 33 (0)3 20 16 92 05 -fax : + 33 (0)3 20 16 92 09 - accueil@association-ainf.com