News Letter N°132 septembre 2017 - Lettre mensuelle d'information Association AINF
Améliorer les conditions de travail
 
 
Cette lettre mensuelle est envoyée aux abonnés
par courrier électronique
 

Devenir membre (en ligne)          I        Téléchargements           I        Nous contacter           I        Plan du site         I          Informations légales
Association INterprofessionnelle de France pour la prévention des risques et la promotion de la sécurité et de la santé au travail
Association AINF - 11 avenue Pierre et Marie Curie – Synergie Park - 59260 LEZENNES
tel : + 33 (0)3 20 16 92 05 -fax : + 33 (0)3 20 16 92 09 - accueil@association-ainf.com
accueil -> news letter-> N° 132 septembre 2017
132   I  septembre 2017

Chiffres du mois

36%
36% des salariés britanniques estiment que leur employeur ne les soutiendra pas en cas de cancer

Le magazine Personnel ToDay rapporte une étude récente selon laquelle 36% des salariés britanniques estiment que leur employeur ne les soutiendrait pas en cas de cancer. Plus grave, cette proportion dépasse 45% pour les salariés qui ont eu / ont déjà un cancer. L’assureur à l’origine de l’étude rappelle que la proportion des salariés 35-49 ans ayant /eu  un cancer a augmenté de plus de 20% ces 20 dernières années

L’article de Personnel Today

143 millions
Les données personnelles de 143 millions d’américains piratées
Des pirates informatiques ont subtilisé des informations concernant des millions de clients de la société de crédit Equifax, spécialisée dans... la protection et l'analyse de données personnelles et financières. Ce sont potentiellement 143 millions de clients américains, soit près de la moitié de la population du pays qui sont concernés par ce piratage .. "Le fait que ce soit une société de crédit, rémunérée pour protéger ses clients de brèches de sécurité, qui soit piratée...donne l'impression que leur confiance a été trahie, d'une certaine façon", a réagi auprès de l'AFP Brian Markus, à la tête d'Aires Security, spécialisée dans la cybersécurité. Selon lui, la brèche est "gigantesque".

L’article de La Tribune

32%
32% des recrutements jugés difficiles en France
Marché de l’emploi : une qualification des chômeurs pas toujours en phase avec les besoins des entreprises
Une récente note du CREDOC (consommation et modes de vie), portant sur le marché de l’emploi en 2016, et  analysée par Liaisons Sociales, montre que la qualification des chômeurs n’est pas bien en phase avec les besoins des entreprises.
L’institut montre en effet que le taux de chômage demeure élevé malgré la reprise économique,  et qu’un déficit important de qualification se fait jour dans un certain nombre de métiers, comme les ingénieurs en télécoms, les médecins, les vétérinaires, les cadres, et les ouvriers qualifiés..
L’article de Liaisons Sociales

L’accès à  la note du CREDOC

51%
L’illettrisme touche 51% des entreprises et organisations en France

Selon une étude rapportée par Europe 1, L'illettrisme touche une organisation sur deux (51%), en particulier les secteurs de l'entretien et du nettoyage, et des services à la personne. Le  phénomène  est largement sous-estimé dans le monde du travail en France, un quart seulement des employeurs mesurant son ampleur, alors que cette difficulté, clairement identifiée comme facteur de risque, touche une organisation sur deux, selon une enquête parue vendredi. Initiée par le délégué interministériel à la langue française pour la cohésion sociale, l'ancien secrétaire général de la CGT Thierry Lepaon, cette enquête CSA est publiée à l'occasion de la 4ème édition des Journées nationales d'action contre l'illettrisme, jusqu'au 15 septembre.

L’information Europe1

< 2
Fidélisation moyenne très inférieure à 2 ans  pour les salariés de la Silicon Valley
Selon une étude de Ranstadt rapportée par le journal du Net, et concernant les grandes structures de IT de la Silicon Valley, si  le recrutement des talents est une réalité pour ces structures, leur fidélisation est plus problématique. En moyenne, presque aucun des grands employeurs de IT n’arrive à conserver ses salariés plus de deux ans. Ainsi, c'est chez Uber que le taux de turn over est le plus élevé : un salarié reste en moyenne 1,23 an.  Huit sociétés ne parviennent pas à garder leurs salariés plus d'un an : Snapchat, Airbnb, Microsoft, Twitter, Amazon, Apple, Oracle et Google. Seule une entreprise arrive à fidéliser ses collaborateurs plus de deux ans. Il s'agit de Facebook.

L’article du JDN

x 2
Les hommes seraient 2 fois plus susceptibles  que les femmes  de subir des problèmes de santé mentale  du fait  de leur travail (UK)
Une étude publiée en juillet 2017, sur la base d’une recherche initiée par le gouvernement britannique, montre que les hommes sont deux fois plus susceptibles que les femmes d’attribuer à leur travail les problèmes de santé mentale. En effet, l’étude  a montré que 32% des hommes attribuaient une mauvaise santé mentale à leur travail, comparativement à 14% qui pensaient que cela était davantage affecté par des problèmes en dehors du travail. Les femmes, de leur côté,  ont déclaré que leur travail et leurs problèmes en dehors du travail étaient des facteurs contributifs égaux (une femme sur cinq (19%) a déclaré que son travail était la raison de sa mauvaise santé mentale, dans une même proportion pour celles qui ont déclaré que les problèmes en dehors du travail étaient responsables de cette mauvaise santé.

L’article de Personnel ToDay

35
35 ans, l’âge auquel on commencerait à se lasser de son travail ..

Information rapportée par Glamour, selon une étude publiée par le magazine financier Bloomberg, à partir de 35 ans, la majorité des salariés ne supporteraient plus leur travail. En effet, l’enquête menée par le cabinet de ressources humaines britannique Robert Half, démontre qu’à cet âge une personne sur six est malheureuse au travail. Ce rapport montre  aussi que 16% des personnes interrogées n'avaient pas d'amis au travail et qu'un quart des personnes âgées de plus de 55 ans ne se sentaient pas appréciées à leur juste valeur.

L’article de Glamour

79%
79% des professionnels français estiment que la musique au travail encourage la productivité
79% des professionnels français estiment que la musique au travail encourage la productivité, selon une étude LinkedIn/ Spotify, que... Coldplay est le "meilleur artiste à écouter au travail" et que 8% des professionnels admet juger leur collègue à partir de ses choix musicaux.. Plus de la moitié (65%) écoutent de la musique pour se motiver, tandis que la musique apaise 42% d'entre eux, 40% l'écoutent pour stimuler leur créativité, 33% pour rester concentrés et 26% car ils n'aiment pas le silence. La musique a d'autres bénéfices : 18% admettent l'écouter uniquement pour ne pas subir les bruits de leurs collègues.

L’article de chef d’entreprise

467 milliards
Cout annuel des blessures et maladies professionnelles pour l’Europe : 467 milliards d’€
A l’occasion du XXIe congrès mondial sur la santé sécurité au travail (Singapour) l’OSHA Europe rappelle que le cout annuel des blessures et maladies professionnelles s’élèvent à 467 milliards d’€ / an pour l’ensemble de l’Europe, dont 119,5 milliards pour les seuls cancers professionnels.
L’Agence Européenne est en effet de monter une grosse étude sur le sujet, avec l’aide de l’Organisation Internationale du Travail.

L’information sur le site de l’Osha

12 600
Le « coût global du mal-être au travail »,estimé  pour le secteur privé, à 12 600 euros par an et par salarié
Cette conclusion est tirée de Regards d’expert, publié en septembre par le groupe de prévoyance Apicil et Mozart Consulting. Si 2 500 euros sont liés à des coûts incompressibles (arrêts de travail liés à des problèmes de santé hors travail), 10 100 euros pourraient être économisés par les entreprises si seulement elles prenaient en compte ce que cette étude appelle le « désengagement salarié/employeur ». Le désengagement du salarié peut se traduire par des arrêts causés par une charge de travail trop lourde, par des burn-out, par des problèmes de santé et de sécurité.
La publication

https://www.humanite.fr

+ 1.9%
Hausse de 1,9 % des contrats d’apprentissage signés
Ce chiffre est extrait d’une étude de la DARES sur l’apprentissage en 2016.Alors que la hausse en 2015 dans le secteur privé (+0,4 %) avait été essentiellement due aux recrutements d’apprentis mineurs dans les entreprises de moins de 10 salariés, l’augmentation en 2016 repose sur les embauches d’apprentis en formation de niveau bac + 2 ou plus dans des entreprises de 10 salariés ou plus (+5,6 %). À noter qu’un apprenti sur deux est diplômé du baccalauréat à la signature de son contrat.
La publication

http://dares.travail-emploi.gouv.fr

44%
44% des actifs français plébiscitent le travail au sein de TPE ou PME,
Ce chiffre provient d’une enquête menée par Monster / IFOP sur le bien-être au travail auprès d’un échantillon de 1004 actifs, représentatif de la population active française. Les initiatives les plus prisées pour donner du sens à son travail sont la politique de responsabilité sociale et environnementale (33 % ) et l’évaluation de la performance collective ( 25 %).
La publication

https://ecommerce.monster.fr

VIGILANCES : Réglementation et jurisprudence

Réforme du droit du travail
Le Conseil Constitutionnel valide la loi d’habilitation
Comme le souligne ‘Liaisons Sociales’, aucune censure de la loi d’habilitation à réformer le droit du travail par ordonnances n’a été prononcée par le Conseil constitutionnel dans sa décision du 7 septembre 2017. Les Sages  considèrent notamment que la procédure d’adoption de la loi a été conforme à la Constitution et que l’exigence de précision des finalités de l’habilitation a bien été respectée par le législateur.  À noter : Les Sages laissent ouverte la porte à un contrôle constitutionnel ultérieur des ordonnances prises en application de la loi d’habilitation, soit sous la forme d’une saisine du Conseil sur les dispositions législatives les ratifiant, soit dans le cadre d’une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) portant sur les dispositions ratifiées des ordonnances.
L’article de Liaisons Sociales

La décision du Conseil Constitutionnel

Réforme du code du travail
Projets d’ordonnances
Les ordonnances visant à réformer le droit du travail ont été présentées  à la fin du mois d’septembre. Divisées en quatre axes, les 36 mesures contenues par les ordonnances touchent à une grande partie de l’organisation au sein des entreprises. Cet article du monde présente les grands changements attendus en matière de droit du travail. On peut citer en exemple le cas du plafond et du plancher des indemnités prud’homales en cas de licenciement abusif (au maximum vingt mois de salaire après trente ans d’ancienneté), la fusion des instances représentatives du personnel (d’un côté les délégués syndicaux, de l’autre les délégués du personnel, le comité d’entreprise et le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) ou encore la négociation dans les petites entreprises.
Article du monde
Dossier de presse du ministère du travail

http://www.legifrance.gouv.fr

Réforme du Droit du travail
Projets d’ordonnance
Liaisons Sociales publie en date du 4 septembre un dossier explicitant les ordonnances Macron, et leur contenu. L’article présente de façon synthétique le contenu du 5 ordonnances prévues : les textes, présentés le 31 septembre, contiennent 36 mesures, qui viennent rénover l’articulation entre les niveaux de négociation, ciblent les petites entreprises, réinventent la représentation des salariés dans l’entreprise, ou encore limitent les conséquences financières d’une rupture du contrat de travail.  Les textes vont être transmis au Conseil d’État et présentés aux différentes instances paritaires nationales (CNNC, Cnefop, Conseil supérieur de la prud’homie, Coct), avant d’être adoptées en Conseil des ministres le 22 septembre, puis publiés au Journal officiel dans la foulée.
L’article de Liaisons Sociales wkce

L’accès aux textes des ordonnances (1)  (2)  (3)  (4)  (5)

Projet de reforme
Evolution du compte pénibilité
Le premier ministre Edouard Philippe a annoncé en juillet dans une lettre adressées aux partenaires sociaux une réforme du compte pénibilité. Cette réforme est prévue pour 2018 et se veut un compromis entre les souhaits des organisations syndicales et patronales. Le dispositif sera maintenu tel quel pour six critères (travail de nuit, répétitif, en horaires alternants ou en horaires alternants ou en milieu hyperbare, ainsi que le bruit et les températures extrêmes) et modifié pour les 4 autres qui paraissaient difficilement mesurables.
Le financement sera également revu. Les deux cotisations actuelles « seront supprimées » et « le financement des droits en matière de pénibilité sera organisé dans le cadre de la branche accidents du travail/maladies professionnelles ».  À noter que cette dernière est excédentaire depuis 2013.

L’article du monde

Réforme du Droit du travail, plafonnement des indemnités pour licenciements :
Quid des licenciements  pour discriminations ?
Un article récent des Échos analyse le cas des licenciements abusifs pour discriminations (ou encore prise d’acte) et indique la position de la ministre du travail : « Ce qui est sûr, c'est que nous ne plafonnerons pas les dommages et intérêts dans les cas de discrimination et de harcèlement car il y a dans ce cas atteinte à l'intégrité de la personne. »  Pourtant le projet d'ordonnance concernant « la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail »dans son article 2, s’il exclut bien les situations de harcèlement de la barémisation des indemnités prud'homales, n'est pas aussi clair concernant les discriminations.

L’article des Echos

Discriminations : Décret
Renforcement de la répression contre les manifestations à caractère raciste ou discriminatoire
Ce décret améliore la lutte contre les manifestations de racisme, de sexisme et d'homophobie pouvant se produire dans des lieux non publics, comme au sein des entreprises ou des établissements scolaires. Il renforce à cette fin la répression des contraventions de provocation, diffamation et injure non publiques à caractère raciste, sexiste, homophobe ou handiphobe. Désormais, les personnes poursuivies pour de tels faits encourront une amende d’un maximum de 1.500 € (ou 3 000 euros en cas de récidive) au lieu de 750 euros auparavant.
Décret n° 2017-1230 du 3 septembre 2017

http://www.legifrance.gouv.fr

Médecine du travail /agriculture   : Décret
Modernisation de la médecine du travail en agriculture
En application de la loi n° 2016-1088 du 8 septembre 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels, ce décret vient préciser les modalités du suivi individuel de l'état de santé des travailleurs agricoles (visites initiales et leur renouvellement périodique, etc.). Les dispositions du code rural et de la pêche maritime relatives au suivi de l'état de santé des travailleurs exposés à des risques particuliers ou relevant de régimes particuliers, ont été actualisées.
Décret n° 2017-1321 du 29 septembre 2017

http://www.legifrance.gouv.fr

Stress professionnel  - Jurisprudence (cassation)
Stress professionnel et manquement des obligations de l’employeur
Dans son arrêt, la cour rappelle qu’un employeur, manque à son obligation de sécurité de résultat, lorsqu’il ne prend pas toutes les mesures de prévention et de sécurité nécessaires pour protéger la santé physique et mentale de ses salariés.
Le cas cité concerne une salariée victime d'un malaise pris en charge au titre des accidents du travail, provoqué par un état de stress important lié à l'activité professionnelle et donc imputable à l’employeur, qui avait conscience de la situation.
Décret n° 15-23572 du 5 juillet 2017

http://www.legifrance.gouv.fr

Rupture conventionnelle – Jurisprudence (cassation)
l'employeur doit démontrer la réalité de la tenue des entretiens sous peine de nullité de la convention de rupture.
Juritravail l’indique dans un récent article : La Cour rappelle non seulement que l'absence de respect du formalisme (les entretiens préalables) précédant la conclusion de la rupture conventionnelle entraîne la nullité de celle-ci mais rappelle que c'est à l'employeur de démontrer la réalité et la matérialité des entretiens.
L’article de Juritravail

L’arret de la cour de cassation

Jurisprudence (cassation)
Licenciement et accident de trajet
Dans son arrêt, la cour rappelle qu’un salarié en arrêt de travail pour accident de trajet et non pour accident de travail ne peut pas bénéficier des règles protectrices de l'article L.1226-9 du Code du travail. Dans cet article, Il est stipulé, qu'au cours des périodes de suspension du contrat de travail, à la suite d'un accident de travail (autre qu'un accident de trajet, ou d'une maladie professionnelle) l'employeur ne peut rompre le contrat que s'il justifie soit d'une faute grave de l'intéressé, soit de son impossibilité de maintenir ce contrat pour un motif étranger à l'accident ou à la maladie. Cela ne s’appliquait donc pas pour un salarié, faisant l’objet d’une procédure de licenciement et en arrêt de travail depuis plusieurs mois suite à un accident de trajet.
Cass. Soc. n°16-17954 du 6 juillet 2017

http://www.legifrance.gouv.fr

Prescriptions par le médecin du travail – Jurisprudence  (Cassation)
L’employeur doit-il rembourser le salarié ?
Le cas, rapporté par les Echos, est le suivant : À la suite de sa visite annuelle auprès de la médecine du travail, un technicien s'est vu prescrire un examen ophtalmologique. Le médecin du travail adresse une ordonnance à un confrère, expliquant que l'examen a eu lieu « dans le cadre de reconnaissance d'aptitude » et ajoute « pour les personnes appareillées, exiger une paire de lunettes supplémentaire ». L'employeur ne fait aucune difficulté pour prendre en charge les honoraires du praticien, mais refuse de rembourser au salarié sa seconde paire de lunettes. Le conseil de prud'hommes lui donne tort, La cour de cassation vient d’infirmer cette décision, var cette dépense ne remplit pas les conditions pour être considérée comme remboursable au titre des frais professionnels. Seules doivent être regardées comme telles les dépenses effectuées « pour les besoins de l'activité professionnelle du salarié » et « dans l'intérêt de l'employeur »

L’article des Echos Executives

Discriminations / Minorités ‘BAME’ :
Casiers judiciaires « scellés » pour les employeurs ? (UK)
Un projet législatif en Grande-Bretagne  envisage des « casiers judiciaires scellés » pour les employeurs, en faveur des personnes des minorités BAME ( Black, Asian and Minority Ethnic), ceci afin d’aider à une meilleure insertion des ex-délinquants de ces minorités, et particulièrement des mineurs anciens délinquants. Ceci à l’image de ce qui se pratique déjà dans certains états américains.

L’article de PersonnelToday

Agenda

Turin, Italy, 11-15 septembre 2017
International Labour Standards and Corporate Social Responsibility: Understanding workers’ rights in the framework of due diligence
L’OIT organise dans son centre de Turin une formation de 5 jours pour former les spécialistes de CSR / RSE  à bien comprendre et appliquer les  principes des normes internationales du travail pour le  reporting et le  pilotage de différentes activités et opérations de gestion de l’entreprise, (y compris les due  diligences relatives aux  droits du travail)

L’information sur le site de l’ILO

Paris – 13 et 14 septembre 2017
Salon professionnel de l’Amiante
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2017 se tiendra les 13 et 14 septembre prochains au Paris Event Center Porte de La Villette. Ce salon s’adresse à tous les donneurs d’ordres désireux de rencontrer des professionnels compétents pour répondre à leurs obligations, et aux acteurs souhaitant mettre en avant leurs solutions innovantes.
Inscription et programme

http://www.salonamiante.fr

Sankt Augustin-Germany 14/09/2017
PEROSH RESEARCH EXCHANGE MEETING "Innovative solutions in Occupational Safety and Health"
Colloque organisé en Allemagne par l’Institute for Occupational Safety and Health of the German Social Accident Insurance

L’information sur le site de l’OSHA

Arras - 19 septembre 2017 
Journée de l’inspection médicale des Hauts-de-France
La Direccte Hauts-de-France organise avec l’agence Aract Hauts-de-France une journée de l’inspection médicale en région. Premier bilan de la réforme de 2016, veille sanitaire, politique régional santé au travail (PRST) sont au programme. L’objectif est de permettre aux équipes pluridisciplinaires des services de santé au travail (SST) de la région des Hauts-de-France de se rencontrer et de découvrir différentes pratiques sur le territoire.
Inscription et programme

http://hauts-de-france.direccte.gouv.fr

Paris, 26 septembre 2017
Journée INRS pour les services de santé au travail
L’INRS invite les médecins du travail, IPRP, infirmiers ou infirmières du travail pour une journée d’échanges privilégiés avec les experts et les chercheurs, sur des sujets d’intérêts en termes de prévention des risques professionnels. Les outils à destination des petites entreprises (TPE/PME), l’offre d’information et de formation seront également présentés.
Inscription

http://www.inrs.fr

Paris, - Montrouge, 27 septembre 2017
Prix du DRH Numérique
4ème édition du prix du DRH Numérique,  inscrit dans la dynamique 7.0 de l’ANDRH. Parce que les impacts du numérique sont encore en grande partie devant nous, parce que dans ce contexte, les défis à relever, de l’emploi, des compétences, des conditions de travail, des nouvelles formes de travail ou encore de l’innovation sociale demeurent nombreux… imaginons ensemble le DRH 7.0.

L’information sur le site de l’ANDRH

Amiens, 27 septembre 2017
Aménagement des postes de travail
Le 27 septembre 2017, à Amiens, la Carsat Nord-Picardie, la Direccte Hauts-de-France et l’Asmis organisent un colloque de prévention intitulé « Conception et aménagement des postes de travail ».

L’information sur le site entreprendre ensemble

Paris, 5 octobre 2017
Transport routier de marchandises et logistique
L'INRS organise une journée technique sur la chaine d’entreprises qui va du fournisseur au client dans le secteur du transport et de la logistique. L'organisation que requiert ce secteur entraîne de nouveaux risques pour les salariés et impose de nouvelles approches en termes de prévention des risques professionnels. Cette journée d’information s’adresse aux préventeurs, aux acteurs des services de santé au travail mais aussi aux professionnels du secteur et présente l’état des connaissances et des démarches et outils de prévention.
Inscription et programme

http://www.inrs.fr

Paris, 3 octobre 2017
Risques chimiques au travail : SEIRICH 2.0
Une journée d’information et d’échange est organisée par l‘INRS pour permettre de découvrir ou redécouvrir le logiciel SEIRICH et ses évolutions. Cette application informatique nommée SEIRICH (Système d’Evaluation et d’Information sur le Risque Chimique en milieu professionnel) aide les entreprises à évaluer leurs risques chimiques, les informe sur les démarches de prévention à mettre en œuvre et sur leurs obligations réglementaires. Durant cet évènement, des entreprises et des référents témoigneront de leurs expériences à propos d’évaluation et de prévention des risques chimiques avec SEIRICH et partageront les difficultés et les succès qu’ils ont pu rencontrer.
Inscription et programme

http://www.inrs-seirich2017.fr

Rouen, 3 et 4 octobre 2017
Le salon des comités d’entreprise
SalonsCE est le rendez-vous régional des comités d’entreprise, des représentants du personnel et des fournisseurs de comités d'entreprise. L’opportunité est donnée de se former grâce aux conférences ou encore de trouver de nouveaux prestataires. Pour les comités d’entreprise de Normandie, l’évènement a lieu à Rouen. Les autres dates et lieux sont consultables sur le site de SalonCe.
Inscription et programme

https://www.salonsce.com

À suivre sur le site web d’Association AINF

Bourses AINF
L’Association AINF lance son programme « BOURSES AINF » dont la vocation est de soutenir les étudiants en cursus Master 2 (Université ou École d’Ingénieurs) sensibilisés à la recherche sur les champs de la Santé, Sécurité, Qualité de Vie au Travail et la prévention des risques professionnels (que ce soit dans les domaines scientifique, organisationnel, RH, juridique, technique, …). La date limite de dépôt des dossiers de candidatures est fixée au 31/10/2017.
Accès et téléchargement du règlement « BOURSES AINF » et du dossier de candidature sur le site AINF :
http://www.association-ainf.com/a40_bourses_ainf/a400_bourse_ainf.html ou sur demande par mail annabelle.vilet@association-ainf.com 

http://www.association-ainf.com

À suivre - vu sur le web

Burn-out des professionnels de santé :
Création d’une plateforme internet et écoute téléphonique
Pour répondre à l’accroissement exponentiel des burn-out et manifestations d’épuisement professionnel chez les professionnels de santé, une plateforme spécialisée d’écoute internet et téléphone vient d’être lancée. « Le site SPS accompagne et soutient les professionnels de santé en état de souffrance ».
L’article du JIM

Le site sps

Temps de travail en Europe :
Différences et convergences
Eurofound (agence de Dublin) a publié en aout une étude sur les évolutions du temps de travail en Europe entre 2015-2016.
L’étude montre que la différence de temps de travail entre les travailleurs dans les 28 États membres de l'UE reste importante, particulièrement marquée entre les «anciens» 15 États membres de l'UE et les 13 nouveaux États membres  (depuis 2004). Ceci est particulièrement marqué pour les congés annuels avec des écarts de 2,5 semaines de travail. Les pays «généreux» comprennent la Croatie avec 41 jours de congé, le Danemark avec 39 jours et l'Allemagne avec 37 ; à comparer aux chiffres pour les «pays à faible congé», comme l'Irlande, la Hongrie et L'Estonie, tous arrivés à seulement 28 jours de congé annuel.

L’information Eurofound

SNPC : création d’un nouveau syndicat
affilié à la CGT pour les professionnels du cyclisme
Un récent article du Monde relate la création d’un nouveau syndicat : celui des travailleurs des professions du cyclisme. Sous le titre « Cyclisme : un syndicat pour lutter contre les cadences infernales », l’article présente cette nouvelle organisation, créée en mai, et affiliée à la CGT,  par des professionnels divers : mécaniciens, kinésithérapeutes, chauffeurs de bus : neuf d’entre eux, tous salariés d’équipes françaises, sont les premiers membres du Syndicat national des professions du cyclisme (SNPC). Un petit syndicat rattaché dès sa création, en mai, à la Confédération générale du travail (CGT). « Ca déraille dans le monde du cyclisme », dénonçait la centrale, le mois suivant, dans un communiqué pointant un « univers sans règles autres que celles des patrons. »

L’article du Monde

Aviation : culture de sécurité
profils de pilotes, et accidents
Le site web de l‘ Embry-Riddle Aeronautical University’ au Prescott Campus ienArizona,  -université spécialisée dans la formation supérieure des pilotes et des métiers de l’aviation / aéronautique-,  vient de publier un point (en anglais) sur les plus récentes  études menées sur  la question et les comportements de sécurité durant les vols aériens. Plus que sur les seuls profils des pilotes, l’accent est mis sur l’acquisition, les process , la formation et les réflexes pour une bonne culture de sécurité dans ces métiers.  L’article fait aussi état d’une étude sur les différences hommes – femmes dans l’accidentologie des  pilotes.  La dernière partie du dossier est consacré à une base de données d’ accidents liés à des collisions avec des animaux / faune sauvage :  oies, merles, cerfs, et même saumons qui  sont coupables chaque année de plus de 7 500 ‘’frappes ‘’ sur des avions aux États-Unis

L’article sur le site ERAU

Santé et Sécurité au travail
Choix d’un appareil respiratoire
Ce guide publié par l’institut INRS en juillet 2017 s'adresse à toute personne qui, en situation de travail, doit procéder au choix d'un appareil de protection respiratoire pour une situation de travail où il existe un risque d’altération de la santé par inhalation d’un air pollué par des gaz, des vapeurs, de la poussière, des aérosols ou d’un air appauvri en oxygène. Ce document détaille les différents types d’appareils de protection respiratoire existants et propose une méthode d’aide au choix de ‘l’équipement le plus adapté à une situation de travail donnée.
La publication

http://www.inrs.fr

Santé et Sécurité au travail
Déchets électriques, électroniques et risques professionnels
Dans son dossier de juillet septembre 2017, le mensuel Travail et sécurité s’intéresse à une filière jeune, celle de la gestion des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) à savoir la collecte, le transport, le recyclage et le démantèlement de ces équipements. La filière est aujourd’hui relativement mature en matière de gestion des risques professionnels. Néanmoins, nouvelles technologies et procédés innovants voient le jour, créant de nouveaux métiers et générant de nouveaux risques. Et de nouvelles problématiques surgissent, avec l’apparition de nouveaux matériels tels que les DEEE professionnels ou les piles au lithium, dont les tonnages collectés ne cessent d’augmenter. Des témoignages d’entreprises et de préventeurs illustrent le dossier.
Le dossier

http://www.travail-et-securite.fr

Santé et Sécurité au travail
Evaluation de la pénibilité au travail de métiers de l'agriculture
À la demande du gouvernement, le Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux a créé un guide méthodologique de déclaration des facteurs de pénibilité. Celui-ci détaille dans une fiche, pour chacun des 33 métiers les activités accomplies au cours de l’année, mois par mois, le niveau d’exposition aux facteurs de pénibilité et les mesures de prévention adaptées.
La publication

http://agriculture.gouv.fr

Santé et Sécurité au travail
TMS : le cas des techniciens ambulanciers paramédicaux
Aucune étude n’avait à ce jour documenté sur le terrain les facteurs de risque auxquels sont exposés ces techniciens ambulanciers. Or, Ils font chaque jour face à la maladie dans des contextes toujours différents et des conditions climatiques et physiques parfois difficiles et se retrouvent souvent devant des situations imprévues. Ils sont à la fois soignants, intervenants psychosociaux et manutentionnaires. Des chercheurs du Département de kinésiologie de l’Université Laval et de l’IRSST, se sont intéressés à ce métier et ont tenté de  quantifier leur exposition aux risques de troubles musculosquelettiques.
La publication

http://www.irsst.qc.ca

Conditions de travail
Travailler sous contrat « zéro heure » est mauvais pour votre santé
L’étui met en ligne sur son site une étude menée par l'Institut de l'éducation de l’University College de Londres, sur les jeunes anglais et leur entrée dans le monde du travail. Il ressort que les ceux qui travaillent sous un contrat « zéro heure » sont moins susceptibles d'être en bonne santé et courent un plus grand risque de rencontrer des problèmes de santé mentale que les travailleurs ayant des emplois stables. Pour rappel, Le contrat zéro heure se caractérise par le fait qu’aucune indication d'horaires ou de durée minimum de travail n'est mentionnée dans le contrat de travail. Le salarié est rémunéré uniquement pour les heures travaillées. Une des explications avancées : le souci de ne pas avoir de travail ou seulement un travail irrégulier déclencherait des symptômes physiques du stress.
La publication

https://www.etui.org

Santé et sécurité au travail
Age des travailleurs et Incapacité temporaire
L’agence EU-OSHA met en ligne sur son site un nouveau rapport (en espagnol) réalisé par le FREMAP, intitulé «Étude des processus d'incapacité temporaire liés à l'âge des travailleurs».
Selon cette étude, la capacité des travailleurs à se remettre d'une maladie ou d'une blessure diminue considérablement avec l'âge, entraînant de ce fait une forte hausse des jours d’arrêt pour les travailleurs de plus de 49 ans.
Le communiqué

https://osha.europa.eu/fr

Culture sécurité au travail :
Implication mondiale de la jeunesse
En marge du congrès international sur la santé sécurité au travail, tenu à Singapour en ce début de septembre 2007, la ministre du travail de Singapour a souhaité organiser un évènement international spécifique pour mobiliser les jeunes de plus de trente pays sur les enjeux de santé sécurité au travail, et la nécessité de former et d’impliquer au plus tôt mes jeunes, qui peuvent jouer un rôle clé dans la sensibilisation à la sécurité et à la santé sur le lieu de travail. L'accent mis sur la jeunesse est particulièrement important car les personnes âgées de 15 à 24 ans sont 40% plus susceptibles de subir des accidents du travail au travail par rapport aux travailleurs adultes, selon les données de l'Organisation internationale du Travail. Aussi parce que de nombreux jeunes travailleurs sont des travailleurs temporaires ou à temps partiel, ou encore des apprentis, souvent sans expérience, et les préoccupations en matière de santé et de sécurité ne sont pas au cœur de leurs préoccupations.

L’article de straitstime Singapore

Pour adhérer à Association AINF : en savoir plus et adhérer en ligne

Conception /  sélection des informations :  Cécile Héaulme / IQSE  -  Anne-Marie de Vaivre/TITANE ITCWS

Association INterprofessionnelle de France
pour la prévention des risques et la promotion de la Sécurité et de la Santé au Travail
Association AINF – - 11, avenue Pierre et Marie Curie - 59260 LEZENNES - tel : + 33 (0)3 20 16 92 05 - fax : + 33 (0)3 20 16 92 09
Directeur de la publication : René SCHILD
http://www.association-ainf.com