News Letter N°144 septembre 2018 - Lettre mensuelle d'information Association AINF
Améliorer les conditions de travail
 
 
Cette lettre mensuelle est envoyée aux abonnés
par courrier électronique
 

Devenir membre (en ligne)      I        Téléchargements       I        Nous contacter;       I        Plan du site         I          Informations légales
Association INterprofessionnelle de France pour la prévention des risques et la promotion de la sécurité et de la santé au travail
Association AINF - 11 avenue Pierre et Marie Curie – Synergie Park - 59260 LEZENNES
tel : + 33 (0)3 20 16 92 05 -fax : + 33 (0)3 20 16 92 09 - accueil@association-ainf.com

accueil -> news letter-> N° 144 septembre 2018

144   I  septembre 2018

Chiffres du mois

52%
En 2025, les robots réaliseront 52% des tâches professionnelles
Reprenant une étude du World Economique Forum (structure permanente du Forum de Davos, qui reprend des études d’experts internationaux), BFMTV indique qu’en 2025, les robots réaliseront 52% des tâches professionnelles. Sous la bannière générale « Les êtres humains sont-ils une espèce en voie de disparition au travail ? » l’étude publiée par le Forum économique mondial indique que, sur les tâches professionnelles, les machines devraient dépasser les humains. "D'ici à 2025, plus de la moitié de toutes les tâches actuelles réalisées sur le lieu de travail seront effectuées par des machines, contre 29% aujourd'hui". Les robots réaliseront 52% des tâches professionnelles courantes dès 2025. Cette "révolution robotique créera 58 millions de nouveaux emplois nets au cours des cinq prochaines années". Certains secteurs étant plus touchés dans la comptabilité, le secrétariat, les usines d'assemblage, les centres de gestion des clients ou encore les services postaux.
L’information BFMTV

L’accès au rapport WEF

1,1 million / minute
Cyberattaques :  aux USA, les cyber-attaques engendrent des pertes de  1,1 million $ par minute
Le site « threatpost », spécialisé dans la sécurité cybernétique, le rappelle : chaque minute voit se perdre 1,1 Mo $/minute, qu’il s’agisse d’hameçonnage, de rançonnage, de hackage, d’attaques des supply chains..
La cybercriminalité est extrêmement lucrative, et à l'échelle mondiale, lorsqu'une grande entreprise est touchée, le coût moyen est de 11,7 millions de dollars par an et de 222 dollars par minute. Cela, malgré le fait que les entreprises dépensent 171 000 $ par minute en défense.
Par ailleurs, le site britannique BMC présente une revue de la cybercriminalité en Europe qui indique dans tous pays une montée inexorable.
L’information ThreatPost

L’information sur le site de BMC

8,9 millions
8,9 millions de salariés en France ont accès à l’épargne salariale
Une récente étude de la DARES (données 2016) l’indique, en France, 56,0 % des salariés du secteur marchand non agricole, soit 8,9 millions de salariés, ont accès à au moins un dispositif de participation, d’intéressement ou d’épargne salariale ; 7,5 millions de salariés bénéficient ainsi d’un complément de rémunération (prime de participation ou d’intéressement, ou abondement de l’employeur sur un plan d’épargne entreprise ou un plan d’épargne retraite collectif). Le plan d’épargne entreprise (PEE), demeure le plus répandu des dispositifs

L’accès à létude de la DARES

15 milliards
Aux USA, chaque année, 15 milliards de $  sont dépensés en programme de formation managériale
Alors que le budget annuel de formation/coaching et développement, en matière de mangement et de leadership. s’élève chaque année a 15 milliards de données, les « bad bosses » continuent de sévir dans les  entreprises et les administrations, et  un article de la HBR, Harvard Business Review, rappelle que plusieurs études américaines montrent qu’entre 46 et 75% des salariés US  se disent confrontés à ces types de profils, alors que paradoxalement, une étude d’approfondissement montre aussi que les salariés qui travaillent avec des ‘patrons toxiques’  restent en moyenne deux ans de plus chez leur employeur …

L’article de la HBR

87,3%
87,3% des salariés des services à la personne sont des femmes
Une étude publiée en aout 2018 le précise : 87,3% des salariés du secteur des services à la personne sont des femmes. Le profil général est celui de salariés peu diplômés, plutôt âgés (moyenne d’âge de 46 ans). L’étude de la DARES souligne qu’en France les conditions de travail de ce secteur évoluent défavorablement.

L’étude de la DARES Services à la personne

9%
Immigrés : 9% des titres de séjour étrangers le sont pour un motif de travail
Une étude récapitulative récemment publiée par la DARES sur les réfugiés parmi les immigrés en France montre que 13 % des immigrés ayant obtenu un premier titre de séjour d’au moins un an sont des réfugiés. Les autres motifs de détention d’un titre de séjour sont principalement familiaux (72 %) ou liés au travail (9 %).. L’étude rappelle aussi qu’en 2010, 39 % des réfugiés sont en emploi, soit 53 % des hommes et 19 % des femmes. Les réfugiés ont, par ailleurs, un sentiment de déclassement plus prononcé : 38 % d’entre eux considèrent qu’ils occupent une position professionnelle moins favorable que celle qu’ils avaient dans leur pays d’origine contre 26 % pour les détenteurs d’un titre de séjour familial et 14 % pour les salariés.

L’étude DARES Réfugiés/immigrés

32%
32% des jeunes au travail obéissent sans discuter, contre 13% chez les plus de 60 ans
Selon une étude d’OpinionWay pour Horoquartz, rapportée par le Figaro dans un article intitulé « au travail, les jeunes sont plus obéissants que les seniors » 32 % des moins de 30 ans exécutent une mission demandée par leur manager sans discuter, contre 24 % des 50-59 ans et 13 % des 60 ans et plus.
L’étude démontre aussi la fausseté de quelques idées reçues sur les attitudes au travail selon les tranches d’âge..

L’article du FigaroEco

44 %
44 % des salariés, en France ont travaillé au moins une fois par mois à un horaire atypique
En 2017, en France, plus de 10 millions de salariés (soient 44 % d’entre eux) ont travaillé au moins une fois par mois à un horaire atypique, c’est-à-dire le soir, la nuit ou le week-end, d’après une étude publiée par le ministère du Travail. Certaines familles professionnelles sont particulièrement représentées : infirmiers, aides-soignants, aides à domicile, vendeurs, agents d’entretien, gardiens, policiers, pompiers, routiers, boulangers… La fonction publique et le secteur tertiaire ne sont pas non plus épargnés.
La publication
L’étude

http://www.travail-et-securite.fr

12.600
Le coût du mal-être au travail est estimé à 12.600 euros par salarié dans le secteur privé
Une récente étude américaine du très sérieux National Bureau of Economic Research révèle l’inefficacité des « wellness programs » politiques menées en faveur du bien-être au travail dans les entreprises, en vue de lutter contre l’absentéisme et améliorer la santé des employés. Les “wellness programs” - mélange de cours de nutrition, de yoga, ou encore d’accompagnement à l’arrêt du tabac - font d’ailleurs florès aux Etats-Unis et représente un marché annuel de 8 milliards de dollars pour environ 50 millions de travailleurs. Ce que montre surtout cette étude du NBER, c’est que ce type de dispositif n’attire pas les personnes pour lesquelles ces programmes seraient le plus bénéfiques. Dans le cadre de cette recherche, seuls 56% des 12.000 employés se sont portés volontaires, des profils généralement plutôt jeunes, en bonne santé, et déjà sportifs…D’où un “retour sur investissement” nul, en matière de santé en travail.
L’article

https://start.lesechos.fr

VIGILANCES : Réglementation et jurisprudence

Augmentation des Arrêts Maladie :
Lancement d’une mission de « diagnostic et propositions » par le gouvernement
Face à la hausse du montant des indemnités journalières, Le Premier Ministre a lancé une mission de réflexion qui doit formuler des propositions d’ici quelques mois.  Il a missionné Jean-Luc Bérard, DRH du groupe industriel Safran, et Stéphane Seiller, magistrat à la Cour des comptes, pour faire "un diagnostic" sur l'augmentation des arrêts maladie et proposer des pistes "d'évolutions".
Cette mission, apparemment nettement centrée sur les dimensions financières et d’impact des arrêts maladie, vient à la suite des missions Lecocq (Santé Travail, cf. ci-dessous), et Frimat (risques chimiques, cf. ci-dessous)
L’information du Monde

L’article de Paris Match

Voiture de fonction : interdiction de faire du covoiturage (notamment avec BlaBlaCar)
Jurisprudence (Appel)
Licencié car il avait fait du covoiturage avec sa voiture de fonction : la justice donne raison à son employeur.
La cour d'appel de Rennes a débouté ce 31 août 2018 le salarié remercié par son entreprise après avoir utilisé sa voiture de fonction pour effectuer du covoiturage entre Bordeaux et Nantes. La décision pourrait faire jurisprudence.
L’article de francebleu

L’article de Business Insider

Mutations à répétition : harcèlement moral ?
Instance judiciaire en cours
En invalidité après un présumé harcèlement, un conseiller financier poursuit son employeur, la Caisse d'Epargne, l'accusant d'avoir dégradé son état de santé, avec 12 affectations en 17 ans.
Souvent muté, jamais promu, l’employé a porté plainte  contre son employeur. L’instance est en cours

L’article de l’Express

BDES à disposition des représentants du personnel :
Quelles données relatives aux rémunérations ?  information juridique
La base de données économiques et sociales (BDES) est mise à disposition des représentants du personnel par l'employeur dans les entreprises de plus de 50 salariés. Elle contient des informations utiles relatives aux orientations économiques et sociales de l'entreprise : l'investissement humain (embauche, évolution et formation professionnelle), la sous-traitance, les fonds propres, l'endettement et les impôts de l'entreprise. Ce document comprend aussi des informations sur les rémunérations versées dans l'entreprise. Un article récent de Juritravail fait le point sur le type d’informations à donner.

L’article de Juritravail

Contrôle d’accès biométrique sur le lieu de travail
Consultation CNIL préalable à une réglementation
Début septembre 2018, la CNIL lance une consultation publique sur le futur règlement type. En effet, Règlement général sur la protection des données (RGPD) applicable depuis le 25 mai dernier, modifie le régime juridique des traitements portant sur des données biométriques. La mise en place de tels traitements est désormais en principe interdite, sauf certaines exceptions.  Pour adapter le droit national à l’évolution des règles européennes, le législateur français a modifié la loi informatique et libertés. Les nouvelles dispositions prévoient que des dispositifs de contrôle d'accès biométriques peuvent être mis en place par des employeurs à condition d'être conformes à un règlement type élaboré par la CNIL, précisant que le règlement type est élaboré "en concertation avec les organismes publics et privés représentatifs des acteurs concernés". Afin d’inclure le plus grand nombre des parties prenantes, la CNIL a décidé d'engager la présente consultation publique sur le projet du règlement type "biométrie travail".

L’information sur le site de developpez.com

Loi
L’Assemblée Nationale adopte la loi avenir professionnel
L’Assemblée nationale a adopté définitivement et à une large majorité de 137 voix contre 30 la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel, le 1er août 2018. Cette loi est censée permettre aux jeunes de se former et, plus généralement, aux Français de "rebondir ou changer de vie". Elle entrera progressivement en vigueur à horizon 2021. Le texte met aussi en place le "compte personnel de formation" en euros et non plus en heures. Il réforme aussi l'assurance-chômage en l'ouvrant, sous conditions strictes, à certains salariés démissionnaires et à des indépendants.
L’article
Le dossier

https://www.francetvinfo.fr

Projet de loi
Pas de travail dominical dans la loi Pacte
Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, ne veut pas intégrer le chantier de l'extension de l'ouverture des commerces le dimanche dans le projet de loi Pacte, estimant qu'il n'a pas sa place dans ce texte qui a pour ambition de favoriser la croissance des entreprises. Cette déclaration fait suite à une tribune publiée le mois dernier, une vingtaine de députés de La République en Marche ont déclaré qu'il fallait aller plus loin que la loi Macron de 2015 sur l'ouverture des commerces le dimanche, estimant que le projet de loi Pacte, dont l'Assemblée nationale vient de commencer l'examen en commission, devait permettre d'y arriver sans attendre.
L’article

http://www.lefigaro.fr

Rapport
Les salariés de l'industrie fortement exposés aux agents chimiques
Après six mois d'investigation, la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur les maladies et pathologies professionnelles dans l'industrie a rendu public son rapport le 25 juillet. Au programme : 43 propositions, un accent sur la prévention, mais pas de calendrier précis. Mesure phare : "Afficher une baisse exponentielle des valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP)". A l'échelle européenne, les représentants de l'Union des industries chimiques (UIC) ont confirmé, lors de leur audition, que la révision de la directive "cancérogènes et mutagènes" "est largement engagée" et qu'il faut attendre de cette révision un abaissement de tout ou partie des VLEP.
L’article
Le rapport

https://www.actu-environnement.com

Rapport
Risque chimique : le rapport Frimat renforce le rôle de l'employeur
Selon la dernière enquête Sumer, en France, 33 % des salariés ont été exposés à au moins un agent chimique dangereux et 10 % des salariés à au moins un produit chimique cancérogène au cours de la semaine précédant l’enquête, soit 2,2 millions de salariés. Dans ce contexte, c'est au total 23 propositions que contient ce rapport de la mission "relative à la prévention et à la prise en compte de l’exposition des travailleurs aux agents chimiques dangereux" menée par le Professeur Paul Frimat, professeur universitaire et praticien hospitalier de l’université de Lille. Parmi ces propositions, nombre d'entre elles visent à renforcer la responsabilité des employeurs, en mettant la prévention primaire au cœur du dispositif. A noter : le rapport Frimat n’a pas fait l’objet d’une présentation publique.
L’article

L’article du Monde

Santé et Sécurité au travail
Le rapport de la Mission Lecocq préconise le renforcement de la prévention
Un rapport sur la santé au travail confiés par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, en janvier 2018, à Mme Charlotte Lecocq, députée du Nord, a été remis le 28 août 2018. Celle-ci formule ses recommandations pour rendre le système de santé au travail plus lisible et plus efficace. Parmi les propositions phares, la création d’un guichet unique pour les entreprises, la mise en place d’une cotisation unique et d’un fonds dédié à la prévention.
Le communiqué

https://www.preventionbtp.fr

REACH
Consultation publique sur 18 substances proposées pour autorisation
L'agence européenne ECHA envisage de recommander à la Commission d'inclure 18 substances dans la liste des autorisations (annexe XIV du règlement REACH). Les substances concernées sont précisées en annexe de  ce communiqué de presse.
L'ECHA invite à déposer des commentaires et des informations supplémentaires sur les utilisations des substances et les dérogations possibles à l'obligation d'autorisation, ainsi que des informations sur la structure et la complexité des chaînes d'approvisionnement.
Parallèlement cette consultation publique, la Commission européenne demande des informations sur les éventuelles conséquences socioéconomiques de l'inclusion de ces 18 substances dans la liste des autorisations. Les informations reçues seront transmises directement à la Commission et ne seront pas prises en compte par l'ECHA.
Le communiqué

https://echa.europa.eu

Jurisprudence
Retrait du véhicule de fonction d’un salarié protégé
Dans cet arrêt, un salarié s’était déclaré candidat aux élections professionnelles. Sa qualité de candidat lui offrait donc le statut de salarié protégé, à l’image notamment des représentants du personnel élus. Concomitamment à sa candidature, l’employeur décidait de lui retirer le véhicule de service dont il avait le bénéfice depuis une douzaine d’années.
Selon la Cour de cassation, ce manquement est suffisamment grave et justifie la prise d’acte du salarié aux torts exclusifs de son employeur. La rupture du contrat de travail produit donc les effets d’un licenciement nul.
L’article
Cass. Soc. n°16-25505 du 20 juin 2018

https://www2.editions-tissot.fr

Jurisprudence
Être joignable en permanence via son téléphone portable constitue une période d'astreinte
Dans cet arrêt, les juges retiennent la qualification d’astreinte en faveur d’un salarié promu directeur d’agence puis directeur régional et ce même s’il n’avait aucune obligation de demeurer près de son domicile.
Un document de l’entreprise intitulé « procédure de gestion des appels en urgence » prévoyait en effet la communication des coordonnés des directeurs d’agence à la société en charge des appels d’urgence. Celle-ci devait les contacter à réception d’un appel afin de prendre les mesures adéquates, en dehors des heures et jours de travail.
En outre, sans être à la disposition permanente et immédiate de l’employeur, le salarié avait l’obligation de rester en permanence disponible à l’aide de son téléphone pour répondre à d’éventuels besoins et de se tenir prêt à intervenir en cas de besoin.
L’article

https://istnf.fr

Agenda

Bruxelles , 25 septembre 2018
Que peuvent attendre les travailleurs européens d'un budget européen post-Brexit qui se veut plus social, plus innovant et plus flexible ?
Le thème de ce forum mensuel fait suite à la proposition de la Commission européenne pour le cadre financier pluriannuel (CFP) 2021-2027 le 2 mai dernier. Le budget proposé vise à répondre à un certain nombre de défis actuels auxquels l'Europe est confrontée, tels que la transition technologique et démographique, le changement climatique et les ressources rares, le chômage et les nouvelles menaces sécuritaires liées aux pressions migratoires et à l'instabilité géopolitique. Les conférenciers et le commentateur analyseront et commenteront le potentiel de ce budget pour traiter ces questions, en se concentrant sur plusieurs questions clés.
Invitation et programme

https://www.etui.org

Brest, 27-28 septembre 2018
Salon de la prévention et de la sécurité - Personnes et biens
Ce salon professionnel, organisé entre autres, par la CARSAT Bretagne et la CCI de Brest se tiendra au Parc des Expositions de Penfeld
Au programme, plus d’une vingtaine d’interventions d’experts, des échanges entre professionnels sous formes de table-rondes, un prix de l’innovation et un village dédié à la sécurité routière.
Inscription et programme

http://www.safexpo.fr

Paris et Bordeaux, 1-5 octobre 2018
Semaine internationale francophone pour la santé et qualité de vie au travail
Le groupe canadien Levia et le groupe français Afnor proposent une semaine d’échanges autour de la qualité de vie au travail.  Cet événement, organisé en alternance entre le Québec et la France, et bientôt dans d’autres pays de la communauté internationale francophone se veut une occasion de développer ses connaissances en santé organisationnelle ; et d’échanger sur les meilleures pratiques favorisant la santé et la qualité de vie au travail. Parmi les sujets évoqués : les impacts du numérique sur le travail, les addictions et le retour au travail après un épuisement professionnel.
Inscription et programme

https://semaineinternationale.com

Paris, 2 octobre 2018
Risques de cancer liés professionnelles ou environnementales aux expositions
Les prochaines Rencontres scientifiques de l’Anses de restitution du Programme national de recherche environnement santé travail (PNR EST) seront pour la première fois organisées en partenariat avec l’Institut national du cancer (INCa) et l’Institut thématique multi-organismes Cancer (ITMO Cancer) de l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé (Aviesan). Les cancers sont un enjeu majeur de santé publique. A l’occasion des Rencontres scientifiques du 2 octobre prochain, seront présentées les avancées réalisées dans ce domaine et les résultats obtenus par une dizaine des projets de recherche.
Inscription et programme

https://www.anses.fr

Luxembourg, 02 octobre 2018
International conference on how to manage dangerous substances and prevent work-related diseases
Cette conférence, organisées par l’Inspection du Travail et des Mines (ITM) réunit des experts de la sécurité et de la santé au travail (SST) de Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg pour discuter des moyens pratiques d’évaluer et de contrôler les substances dangereuses sur le lieu de travail.
Dans le cadre de la campagne Gérer les milieux de travail sains, les intervenants soulignent la nécessité d’éliminer ou de réduire l’exposition des travailleurs aux agents chimiques et de les protéger contre les accidents du travail et les problèmes de santé.
Programme

https://osha.europa.eu

Agenda AINF

Lille, Lezennes, 27 septembre 2018
Le management de la Santé, Sécurité au Travail pour les TPE/PME

L'AINF organise le 27 septembre 2018 dans ses bureaux à Lezennes une conférence sur le thème  "le management de la SST pour les TPE/PME. Que doit faire le dirigeant pour être en conformité ?". Horaires : 10h00/12h00.

Invitation 

Lille, Lezennes, 9 octobre 2018
Formation Sauveteur Secouriste du Travail : maintien et actualisation des compétences

L'AINF organise pour ses adhérents (personnes morales) 2 sessions de formation Sauveteur Secouriste du Travail (SST) par an : 1er semestre la formation de 2 jours SST / 2ème semestre la formation d'une journée SST - maintien et actualisation des compétences. La prochaine session aura lieu le 9 octobre 2018 dans ses bureaux à Lezennes de 9h30 à 17h30 et portera sur le maintien et l'actualisation des compétences, elle est destinée aux salariés qui ont déjà le certificat de SST (valide) et qui, pour le prolonger, doivent effectuer la formation complémentaire.
L'AINF propose à ses 10 premiers adhérents qui en feront la demande de bénéficier de la formation Sauveteur Secouriste du Travail – maintien et actualisation des compétences.

Information et inscription : annabelle.vilet@association-ainf.com

Lille, Lezennes, 18 octobre 2018
Addiction et travail : des repères pour agir. Gestion des risques, soutien au management

L'AINF organise le 18 octobre 2018 dans ses bureaux à Lezennes une conférence sur le thème  "Addiction et travail : des repères pour agir. Gestion des risques, soutien au management". L'objectif est de sensibiliser les adhérents AINF à la démarche de prévention et de gestion du risque addictions en milieu du travail. Conférence animée par l'ANPAA Hauts de France - Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie. Horaires : 10h00/12h00. Accueil à 9h45. La conférence sera suivie d’un cocktail déjeunatoire.

Information et inscription : annabelle.vilet@association-ainf.com

À suivre - vu sur le web

AINF à Preventica Bordeaux  2-4 octobre 2018

L'AINF sera présente au Salon-Congrès Preventica Bordeaux du 2 au 4 octobre 2018, avec un stand et deux ateliers-conférences.

Présentation des conférences sur le site web AINF

Bourses AINF

L’AINF lance son programme « BOURSES AINF » dont la vocation est de soutenir les étudiants en cursus Master 2 (Université ou École d’Ingénieurs) sensibilisés à la recherche sur les champs de la Santé, Sécurité, Qualité de Vie au Travail et la prévention des risques professionnels (que ce soit dans les domaines scientifique, organisationnel, RH, juridique, technique, …). La date limite de dépôt des dossiers de candidatures est fixée au 31/10/2018.

En savoir plus

Protection des travailleurs dans un environnement économique en mutation accélérée
Rapport Européen
Le site européen EURACTIV, - réseau de médias européens spécialisé dans la publication d'articles sur l'actualité européenne et sur les grandes questions européennes. Il regroupe une douzaine de rédactions en Europe, vient de publier une étude , en collaboration avec le CES-ETUI, sur les voies et moyens pour protéger les droits des travailleurs, dans un environnement socioéconomique en pleine mutation, notamment avec la montée des plateformes collaboratives et l’extension du nombre de travailleurs indépendants

L’accès à l’information et au  rapport EURACTIV

Evolution des instances de représentation du personnel  (avant mise en place du CSE)
Etude de la DARES
La DARES a publié cet été une étude des premiers accords de regroupement d’instances de représentation du personnel suite à la loi du 17 août 2015. Même si cette étude ne prend pas en compte la nouvelle loi de mise en place du CSE, elle montre de façon significatives les mouvements de regroupement, et l’attachement des partenaires sociaux (pour des raisons d’ailleurs contradictoires) aux (ex)CHSCT. Une étude à méditer pour la mise en place des CSE et des futures organisations relatives à la santé au travail
L’information DARES

Le rapport DARES cc regroupement IRP

Santé et Sécurité au travail
Rayonnements lasers - Principe, application, risque et maîtrise du risque d'exposition
Cette brochure ED 6071 mise en ligne par l’institut de recherche INRS a pour objet de présenter les fondements techniques des textes réglementaires et des normes en vigueur en matière de sécurité laser, d'en faciliter et d'en illustrer tant la compréhension que l'approche, sans toutefois s'y substituer. Pour chaque cas particulier, la sécurité laser mise en œuvre doit faire l’objet d’une appropriation par les différents acteurs : concepteurs et responsable de la mise sur le marché d’appareils et de machine laser, entreprises utilisatrices de ces produits, opérateurs d’exploitation et de maintenance.
La brochure

http://www.inrs.fr

Condition de travail
Travailler avec un cancer
Ce dossier publié par l’ANACT est consacré aux travailleurs atteints d’un cancer. Les maladies chroniques évolutives (MCE) concernent aujourd’hui 20 % de la population. Quatre personnes sur cinq sont en activité au moment de leur diagnostic. L’enjeu de développer des actions visant à améliorer leur maintien et leur retour dans l’emploi est capital.
Le dossier

https://www.anact.fr

Santé et Sécurité au travail
Produits d'hygiène cutanée à usage professionnel
Cette fiche ED 58 publiée par l’institut de recherche INRS présente les caractéristiques et les conditions d'utilisation des produits les plus fréquemment utilisés au poste de travail pour l'hygiène corporelle.
Ils recouvrent plusieurs catégories : les produits de nettoyage cutané tels que les savons et les détergents d'atelier pour les mains, les antiseptiques, les crèmes protectrices, les produits de soin de la peau.
La fiche pratique

http://www.inrs.fr

Santé et Sécurité au travail
Accompagner les entreprises face au risque chimique
La revue Travail et Sécurité consacre son dossier du mois de septembre au risque chimique. Une action nationale de grande envergure portant sur la prévention du risque chimique s’est déroulée de 2013 à 2017. Elle a ciblé des entreprises dont l’activité exposait leurs salariés à des substances cancérogènes, avérées ou possibles : les fumées de soudage, les particules de diesel, le perchloroéthylène ou le styrène. Ce programme a permis de faire progresser les entreprises dans la prise en compte du risque chimique et la prévention des risques. Des solutions concrètes sont présentées dans ce dossier.
Le dossier

http://www.travail-et-securite.fr

Santé et Sécurité au travail
Lombalgie : Devrait-on porter ou pas une ceinture lombaire ?
L’institut de recherche IRSST met en ligne une étude menée par une équipe de chercheurs, auprès de travailleurs ayant ou non des maux de dos l’effet du port d’une ceinture lombaire dans le cadre de leur travail. Les chercheurs ont constaté que le port de la ceinture diminuait la douleur en position debout, mais aussi la peur et la dramatisation de la douleur pendant différentes tâches jugées à risque pour la région lombaire.
La publication

http://www.irsst.qc.ca

Santé et sécurité au travail
Des études de cas réussies issues de la campagne mondiale « Vision Zéro»
Des partenaires de la campagne « Vision Zéro» du monde entier s’efforcent d’éliminer accidents du travail, préjudices et maladies professionnelles. Des études de cas provenant d’entreprises en Allemagne, au Royaume-Uni et en Arabie saoudite montrent que la santé et la sécurité au travail et l’efficacité peuvent aller de pair. Elles illustrent des questions telles que l’élaboration de systèmes de gestion des entrepreneurs, la préparation des employés à identifier des situations potentiellement dangereuses et à déterminer les moyens d’y faire face, et la valorisation du leadership en matière de sécurité.
Le communiqué

https://osha.europa.eu/fr

Egalité homme/femmes
Le surf précurseur en matière d'égalité femmes-hommes
La ligue mondiale de surf (WSL), organisatrice du circuit professionnel international de surf va instituer l'égalité des primes de résultats entre hommes et femmes à partir de 2019. En 2018, la dotation globale du championnat du monde masculin de surf était de 607 800 dollars, avec 36 surfeurs en lice, et de 303 900 dollars pour le circuit féminin, avec 18 sportives admises. Désormais, les surfeuses seront autant payées que les surfeurs sur le circuit international.
L’article

https://www.franceinter.fr

Pour adhérer à Association AINF : en savoir plus et adhérer en ligne

Conception /  sélection des informations :  Cécile Héaulme / IQSE  -  Anne-Marie de Vaivre/TITANE ITCWS

Association INterprofessionnelle de France
pour la prévention des risques et la promotion de la Sécurité et de la Santé au Travail
Association AINF – - 11, avenue Pierre et Marie Curie - 59260 LEZENNES - tel : + 33 (0)3 20 16 92 05 - fax : + 33 (0)3 20 16 92 09
Directeur de la publication : René SCHILD
http://www.association-ainf.com